Zéro-déchet dans la salle de bain | 7 astuces réduire ses déchets

zéro-déchet salle de bain
Photo réalisée par crème-lactée, tous droits réservés.

Combien de fois, après avoir sorti les poubelles, je suis allée dans la salle de bain et regardé avec dépit cette petite poubelle que j’avais encore oubliée… Que c’est énervant ! Ça vous est déjà arrivé ? De plus, l’état de la planète me tient vraiment à cœur. À vous aussi ? Vous cherchez à réduire vos déchets dans la salle de bain, mais vous ne savez pas par où commencer ? Alors ce texte est fait pour vous. 

Pourquoi réduire les déchets dans la salle de bain ? 4 bonnes raisons de le faire. 

Réduire ses déchets, c’est pratique ?

Oh que oui ! Mille fois oui ! Fini les « oh j’ai oublié de racheter des cotons ! ». Vous avez toujours de quoi faire sous la main. Ça nous facilite la vie et c’est quelque chose d’important. Nous les femmes, vivons à 200 à l’heure, entre le travail, les courses, le ménage, les repas, les tâches administratives et les enfants si on en a, ça fait beaucoup de choses à gérer. Alors franchement, il faut qu’on aille aux choses essentielles et qu’on se débarrasse du stress superflu que peut engendrer de telles futilités. 

C’est écologique

Savez-vous que chaque année, en France, un habitant produit plus de 350 kg d’ordures ménagères ? C’est plus que ne pèse un ours noir 😱. Ce n’est pas entièrement de notre faute. C’est le mode de consommation actuel qui veut ça. Nous entrons dans une telle routine d’achats que nous peinons à changer nos habitudes. Pourtant, je vais vous dévoiler comment j’ai fait pour réduire mes déchets dans la salle de bain. Assurément, vous ferez un geste pour notre planète. Je vous assure que si chacun fait un geste, alors nous laisserons à notre descendance un monde moins pollué et mieux oxygéné. 

C’est économique 

Nous pouvons remplacer certains accessoires jetables par des accessoires lavables. Certes, à l’achat, c’est un budget un peu plus conséquent. Néanmoins, ça reste accessible à tous. Vous allez me dire que ce n’est pas économique, car il faut les laver. Dans tous les cas, vous faites régulièrement des machines à laver et rien ne vous empêche de mettre vos accessoires lavables avec votre linge. 

C’est plus sain

Les cotons ou les serviettes hygiéniques, par exemple, peuvent être très irritants pour notre peau délicate. Le chlore, qui est utilisé pour les blanchir, est potentiellement dangereux, ainsi que d’autres de ses vilains copains. Mettez de la douceur sur votre peau, elle vous remerciera. 

Maintenant que vous connaissez les raisons qui m’ont poussé à changer certains de mes modes de consommation, passons à ce qui vous intéresse : comment réduire vos déchets dans la salle de bains

7 astuces pour réduire les déchets dans la salle de bain

Les cotons lavables 

Nous utilisons quotidiennement des cotons pour se nettoyer le visage. En plus de créer des déchets dans la salle de bain, ils irritent la peau. Ça fait quelques années que je suis passée aux cotons lavables. N’étant pas une bonne couturière, j’ai préféré les acheter. J’ai choisi les cotons lavables “Les tendances d’Emma”. Sa démarche est ecoresponsable et ses produits sont fabriqués en France. J’ai donc opté pour le Kit Eco Belle Bois. Il comprend 15 carrés lavables tout doux pour notre peau, une jolie boîte en bois pour les ranger, et un filet de lavage pour éviter d’en retrouver partout dans la machine. Vous pouvez choisir la matière, en coton bio, bambou ou eucalyptus. Ils démaquillent et nettoient en douceur et vous pouvez aller jusqu’à 6 000 utilisations. 

Où trouver mes carrés lavables ? En cliquant ici. 😉

L’oriculi  

Le coton-tige peut être facilement remplacé par un oriculi en bambou. Il possède un côté avec une cordelette de couleur pour chaque membre de la famille et un autre côté pour nettoyer l’orifice de l’oreille. Agissez avec douceur et prudence toutefois, pour ne pas risquer de vous blesser. Pour nettoyer et sécher le pavillon de l’oreille, personnellement, j’utilise un morceau de carré lavable. J’ai testé les cotons-tiges en silicone, mais ils ne m’ont pas convaincue… Je les ai gardés, car ils peuvent quand même servir si on a fait déborder notre mascara (Ça t’arrive Céline ? Mais… Tu n’es pas une pro de l’esthétique à la base ? 😁) . 

Où je shoppe mon oriculi ? Vous le trouverez via ce lien. 

L’éponge Konjak

J’adoooooore l’éponge Konjac. Elle provient de la racine de Konjac, qui est d’origine asiatique. C’est une éponge naturelle très douce. Je l’utilise une à deux fois par jour après m’être démaquillée. Elle débarrasse la peau des dernières traces de maquillage, nettoie le visage et laisse un teint éclatant. Il faut la passer sous l’eau tiède à chaude jusqu’à ce qu’elle gonfle bien. Ensuite, passez-la sur l’ensemble de votre visage et de votre cou. En même temps, elle vous procure un massage très agréable. C’est une véritable petite bulle de réconfort grâce à son côté moelleux 💜. L’éponge Konjac doit faire partie de votre routine beauté. Effet garanti en plus d’être écolo. 

Je veux la vraie éponge konjac

Le peigne en bois 

Plutôt qu’une brosse en plastique ou silicone, privilégiez le peigne en bois. Réputé par les Asiatiques, ce type de peigne démêle parfaitement les cheveux et les lisse. J’ai troqué ma brosse en silicone, qui engendrait de l’électricité statique et me faisait ressembler à un pissenlit, pour un très joli peigne en bois. Je suis conquise, je perds moins de cheveux et il est facilement transportable. Le peigne en bois fait partie de la routine beauté des Japonaises. Pour connaître leur secret de beauté, il suffit de renseigner votre e-mail dans l’encart “la méthode layering”. Je vous dévoile leur protocole pour avoir une belle peau.

Si vous voulez votre joli peigne, c’est par ici

Les serviettes hygiéniques lavables 

Selon le site planetoscope, 45 milliards de serviettes hygiéniques jetables sont utilisées par an dans le monde entier 😱. Cela représente une quantité considérable de déchets… Si chacune d’entre nous change ses habitudes face à ce phénomène, cela va réduire les déchets de manière significative. J’avoue que j’ai été hésitante au début. J’avais peur des fuites et je me demandais comment les laver sans que ce soit… 🤢? Oui, je l’avoue, je suis un peu maniaque…J’ai été agréablement surprise par les serviettes hygiéniques lavables. Elles sont confortables, on ne les sent pas et elles sont très douces pour notre zone intime. De plus, fini les protections qui collent et abîment nos culottes chéries. Concrètement, quand on l’enlève, on la rince à l’eau froide et on la met avec notre linge dans la machine. Vous trouverez ci-dessous le lien vers celles que j’ai achetées et essayées il y a quelques années. Les prochaines protections lavables que je m’offrirais seront d’origine française, car il existe aujourd’hui de belles petites entreprises qui en fabriquent. 

Si vous voulez vos jolies serviettes lavables, c’est ici.

Le shampoing solide 

Vous avez tout à gagner en choisissant un shampoing solide, c’est simple d’utilisation, sans contenant en plastique et meilleur pour la santé de vos cheveux. Au début, ce n’est pas facile, car nous avons l’habitude que le shampoing mousse tel des blancs en neige sur notre tête. Cependant, ce n’est pas parce que ça mousse que ça nettoie mieux. Il vous faudra certainement, comme pour moi, quelques shampoings pour vous y habituer. Vous verrez au fur et à mesure des lavages que les cheveux sont plus forts et plus brillants. J’aime particulièrement le shampoing de chez Lush, qui laisse un doux parfum de miel.

Le savon en pain

Qu’est-ce qu’une salle de bain zéro-déchet sans le précieux savon en pain. Au placard, le gel douche qui agresse la peau et altère notre film hydrolipidique. Choisissez un savon au lait d’ânesse ou au lait de jument, respectueux de la peau et bien sûr, de l’animal. Des savons à l’huile végétale existent, comme à l’huile d’amande douce. Faites attention au savon de Marseille, pour deux raisons principales. D’abord, il ne reste que très peu d’entreprises qui respectent le processus de fabrication authentique. Si vous tenez au savon de Marseille, fournissez-vous chez Marius Fabre ou le Sérail. Deuxièmement, le savon de Marseille est un détergent, il assèche la peau. Si vous avez une peau grasse, il sera bon pour votre peau. Si vous avez une peau sèche ou sensible, alors faites “coucou” de loin au savon de Marseille. Je préfère le réserver à la fabrication de produits ménagers. 

Vous n’avez que des bonnes raisons de passer au zéro-déchet dans la salle de bain et 7 astuces pour passer à l’action et vous engager en vous faisant plaisir ! 

Si vous avez apprécié l’article, n’hésitez pas à le partager. Vous avez des astuces pour limiter les déchets à la maison ? Partagez-les en commentaire 😀

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *